Connect with us

News

Khaby Lame donne une interview, les internautes sont choqués par sa voix

Publié il y a

le

À 22 ans seulement, Khaby Lame est devenu la personne la plus suivie sur la plateforme TikTok. N’ayant jamais parlé dans ses célèbres vidéos, l’influenceur se sera finalement décidé à accorder une interview. Et Internet n’était visiblement pas prêt à découvrir le son de sa voix.

La voix de Khaby Lame

Il y a quelques jours de cela, Khaby Lame atteignant une nouvelle strate dans sa toute jeune carrière. À 22 ans seulement, le natif de Dakar est désormais la personne la plus suivie de TikTok, devant Charli D’Amelio. Revendiquant plus de 140 millions d’abonnés sur la plate-forme, celui qui se sera fait connaître par ses TikTok moquant des comportements inutilement complexes est dernièrement passé face caméra, pour les besoins d’une interview. Si vous vous demandiez comment pouvait sonner la voix de Lame, c’est là l’occasion pour le découvrir, le jeune homme n’ayant auparavant jamais lâché la moindre phrase ni même le moindre mot dans ses créations.

close

volume_off

À croire que la voix de l’influenceur aura choqué plus d’un internaute, à en croire les retours après la mise en ligne de son interview : « Le frère a activé le chat vocal »« Sa voix, la première fois.. Qu’est-ce qu’il raconte ? », ou encore « C’est la première fois que j’entends sa voix. » De son propre aveu, Khaby Lame a décidé de demeurer silencieux dans ses vidéos afin d’appuyer le côté affligeant des « life hacks » qu’il a pris l’habitude de dénoncer avec humour, mais aussi dans une volonté de toucher un large public : « La gestuelle est venue par hasard, mais pas le silence. J’ai réfléchi à un moyen de toucher le plus grand nombre de personnes possible. Et le meilleur moyen était de ne pas parler. Peut-être que mes expressions faciales sont drôles et qu’elles font rire les gens. Cette simplicité fait rire les gens et j’adore ça. »

Source www.booska-p.com

Continue Reading
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A LIRE AUSSI