Connect with us

News

ZIDANE BIENTÔT À LA TÊTE DES BLEUS ? NOËL LE GRAËT SERAIT D’ACCORD

Publié il y a

le

Les Bleus sous bonne escorte.

Depuis qu’il a commencé à entraîner en 2014, le nom de Zinédine Zidane est régulièrement associé à l’Équipe de France. Alors que le technicien français est toujours en poste au Real Madrid et que Didier Deschamps devrait vraisemblablement être à la tête des Bleus jusqu’en 2022,la rumeur repart de plus belle. Aujourd’hui, c’est l’ancien attaché de presse des Bleus, Philippe Tournon, qui s’est épanché sur le sujet

« Le président Le Graët l’a dans un coin de sa tête »

Journaliste de formation, Philippe Tournon a été l’attaché de presse de l’Équipe de France de football pendant 28 ans (une première fois entre 1983 et 2004 puis une seconde fois entre 2010 et 2018). L’homme de 77 ans a donc eu l’occasion de passer énormément de temps en compagnie de Zinédine Zidane et d’étudier le comportement de ce dernier face aux médias. Présent sur RMC Sport pour parler de son livre « La vie en Bleu » vendredi matin, le natif de Montauban s’est livré sur la possibilité de voir ZZ prendre la tête des Bleus

« Le président Le Graët l’a dans un coin de sa tête »

Journaliste de formation, Philippe Tournon a été l’attaché de presse de l’Équipe de France de football pendant 28 ans (une première fois entre 1983 et 2004 puis une seconde fois entre 2010 et 2018). L’homme de 77 ans a donc eu l’occasion de passer énormément de temps en compagnie de Zinédine Zidane et d’étudier le comportement de ce dernier face aux médias. Présent sur RMC Sport pour parler de son livre « La vie en Bleu » vendredi matin, le natif de Montauban s’est livré sur la possibilité de voir ZZ prendre la tête des Bleus

Pour Tournon, une arrivée de Zidane à Clairefontaine serait logique : « Si vous m’aviez posé la question en 2006, quand il a quitté la scène de joueur, je vous aurais dit : « Je ne vois pas trop, il va falloir qu’il se lâche, qu’il prenne du coffre ». Depuis, avec ce qu’il a fait au Real avec deux titres de champion et trois coupes d’Europe, jackpot, c’est énorme. Le président Le Graët l’a dans un coin de sa tête. C’est à peu près dans l’ordre naturel des choses ». Celui qui est désormais à la retraite est ensuite revenu sur la transformation de Zizou : « C’est une métamorphose. Il faut distinguer le Zidane joueur. Quand il est parti en 2006, il rasait les murs et regardait vers le sol. Quand il a entamé sa deuxième vie d’entraîneur, il s’est redressé et l’homme s’est métamorphosé».

Source www.booska-p.com

Continue Reading
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI