Quand BLK fait un « Carnage »


15 mai 2019

Encore une grosse perf' pour le rappeur.

Si certains préfèrent prendre leur temps et y aller pas à pas au moment de se lancer dans le grand bain du rap game hexagonal, d'autres aiment battre le fer quand il est chaud. Indéniablement, le rappeur qui nous intéresse aujourd'hui à cette deuxième catégorie. Son nom ? BLK. Son activité principale ? Abreuver la plateforme YouTube de très nombreux freestyles. En ce vendredi 10 mai, il débarque ainsi avec la même violence dans Carnage, son dernier-né. 

Déjà le septième épisode de sa série « LPRAV »

Devant la caméra de NEFAST140, BLK a opéré dans son style habituel, en dissimulant son visage et en envoyant du lourd. Sur une production signée Trent, il a rivalisé de rimes et de flows, et donne à écouter un son particulièrement sombre. C'est peu dire que son Carnage porte bien son nom. De ses moments où il esquive les forces de l'ordre à ses tacles à la concurence, il commet ses crimes au micro sans se soucier du qu'en-dira-t-on. Une formule payante illustrée par un clip simple mais efficace, tourné dans la nuit sous les phares d'une grosse cylindrée du célèbre concessionnaire allemand Mercedes-Benz. 

BLK 140, un membre de chez Mal Luné Music 

Dans un rap jeu de plus en plus concurrentiel, les nouvelles têtes sont nombreuses. Habituée à dénicher de sacrés nouveaux talents, l'équipe de Mal Luné Music a ainsi décidé de miser sur BLK 140 pour l'avenir. Un artiste au style prononcé, sans doute la recette d'un label qui aura notamment fait confiance à des talents tels que Ninho ou plus récemment Blasko et le Suisse Kingzer. Une team qui pourra donc l'aider à grandir encore ! 

Pour ne rien rater des actualités de BLK, suivez le rappeur sur ses réseaux sociaux : 

Source www.booska-p.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article