N'Dirty Deh sourit « Par défaut »

13 février 2018

Le rappeur du 91 confirme sa belle lancée...

La dernière fois qu'on l'avait entendu, c'était pour son clip Condamné à trimer, balancé en novembre 2017. C'est donc plus de deux mois après sa dernière publication que le rappeur N'Dirty Deh revient avec un clip toujours aussi propre, intitulé Par défaut.

Des visuels toujours aussi soignés

En accord avec la saison et la température, N'Dirty Deh nous emmène dans la froideur des montagnes pour ce nouveau clip réalisé par Tim Win, de l'équipe Trompe l'oeil média. Le calme du paysage choisi pour l'illustration du morceau s'harmonise parfaitement avec l'ambiance posée par le flow de N'Dirty Deh. En effet, le rappeur persévère au sein ce style planant dans lequel on a l'habitude de l'entendre. Et il en vient même à conclure son clip avec un "à suivre", histoire de faire saliver ses auditeurs et indiquer que l'année 2018 pourrait bel et bien être la sienne.

"Je l'ai compris tôt, y'a pas de love, surtout quand t'as pas de lovés / Ouais la rue brise des hommes, petit tombe pas dans le panneau / J'suis plongé dans un désordre mais j'garde la tête hors de l'eau"

Une ascension à suivre

Si N'Dirty Deh a vu sa notoriété prendre de l'ampleur parallèlement à l'explosion du duo PNL, c'est que le rappeur est assez proche du groupe. En effet, on avait déjà pu apercevoir Ademo et N.O.S dans le clip Froideur de N'Dirty Deh, et ce dernier a participé à la première partie de PNL à l'Accor Hotel Arena de Bercy. Si PNL a aujourd'hui le succès qu'on lui connaît, que DTF enchaîne les millions de vues, que la MMZ a été certifée disque d'or et que la F430 commence à faire de plus en parler d'elle, pourquoi en serait-il différemment de cet autre rappeur de Corbeil-Essonnes ? Un premier projet devrait bientôt être disponible, comme en témoigne l'intro du clip Par défaut.

Source www.booska-p.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article