Football : As Vegas réclame 6,5 millions de francs CFA au CMS


13 septembre 2019

Après la résiliation des contrats, par le CMS, de trois de ses joueurs prêtés au club gabonais par AS Vegas (D2 congolaise), ce dernier a menacé de saisir le Tribunal arbitral du sport (Tas). Le club congolais réclame notamment le reliquat (6,5 millions de francs CFA) de l’indemnité de prêt estimée à 7,5 millions de francs CFA.

Après son élimination en compétition africaine, le CMS a décidé de se séparer de certaines recrues. Le 31 août, le club de Bosco Alaba Fall a résilié les contrats des Congolais Melfis de Dieu Akanapio, Ulrich Menzeli et Jean Rosis Okoumou, prêtés par AS Vegas (D2 congolaise).

Voyant ses intérêts menacés après la décision du CMS, le président du club congolais a récemment séjourné à Libreville, pour tenter de trouver une issue à ce différend. «Si le CMS a décidé de se séparer des trois joueurs, il a au moins l’obligation de respecter les clauses des contrats contenues dans la convention de prêt signée en juillet 2019», a affirmé Doless Oviebo, relayé par L’Union.

D’autant que les trois recrues ont été retenues pour la double confrontation face à Elect Sport (D1 tchadienne), en coupe de la Confédération africaine de football (Caf). Doless Oviebo réclame notamment le salaire mensuel (300 000 francs CFA) de chaque joueur et le reliquat (6,5 millions de francs CFA) de l’indemnité de prêt estimée à 7,5 millions de francs CFA.

Un différend injustifié ? Oui, à en croire le président du CMS. «S’agissant de l’indemnité de prêt, par exemple, après le montant d’un million déjà versé, la convention y relative dit que la 2e tranche doit être payée le 15 septembre 2019, c’est-à-dire dans trois jours. Au lieu d’attendre cette date, je suis surpris de voir M. Oviebo commencer à réclamer ce qui reste», a déploré Bosco Alaba Fall.

Sur la résiliation des contrats, le dirigeant du champion du Gabon en titre a brandi un argument de poids. Selon lui, les joueurs concernés et le club ont convenu de «la possibilité de rompre les contrats sur le club n’accède pas un second tour des préliminaires de la Ligue des champions».

Pas du tout convaincu par cet argument, Doless Oviebo envisage de saisir le Tribunal arbitral du sport (Tas). Serein, Bosco Alaba Fall a maintenu la décision de «rompre les contrats pour cause sportive».

Source www.gabonreview.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article