Découvrez Jipax, la nouvelle signature de Def Jam France !

11 octobre 2018

Un nouvel artiste dans l'écurie de Benjamin Chulvanij

Def Jam France est l'un des principaux pôles artistiques urbains de l'hexagone, porté notamment par des pointures comme IAM et Kaaris depuis des années. En 2018, le label d'Universal Music France a réalisé un mercato jonglant entre nouvelle et ancienne génération dont le dernier acte en date est la signature d'un certain Jipax...

Une signature sortie tout droit de Villetaneuse !

Originaire de Villetaneuse en Seine-Saint-Denis (93), Jipax enchaîne depuis un peu plus d'un an les clips et les centaines de milliers de vues. La recette de son succès ? Une voix perchée et un flow tranché à la mâchette appuyé par des intonations de voix très dures. Si les choix d'instrumentales de Jipax sont très diversifiés, ils ont souvent en commun d'installer une ambiance sombre, propice à un univers bourré de violence et de trafics en tout genre. Le rappeur fait partie d'une nouvelle génération qui fait du débit le fil conducteur de sa démarche artistique. Sur le plan de l'écriture comme sur celui du flow, il possède énormément de potentiel et il n'est pas difficile de déterminer les raisons qui ont poussé l'un des principaux labels urbains français à lui donner sa chance...

"Ici c'est la merde, obligé d'se qualifier / Si y'a du pétrole, commence à forer / Mon père m'a dit 'mon fils si tu veux devenir un homme, faudra être le boss de la forêt"

Le catalogue Def Jam en plein renouvellement

Après la signature de Koba LaD dans la première moitié de l'année et celle, plus récente de Mac Tyer qui avait déjà poussé son poulain Rémy dans les rangs du label de Benjamin Chulvanij, ce dernier vient d'annoncer la signature de Jipax ! Ce nouveau coup de théâtre consacre la stratégie de diversification de Def Jam France, qui souhaite notamment se constituer un catalogue bourré de jeunes espoirs qui pourront être développés pour devenir les têtes d'affiche de demain... 

Source www.booska-p.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article