Alain Delon et son héritage : "Ma fille sera l'exécutrice testamentaire"


17 mai 2019
À 83 ans, Alain Delon n'évite pas le sujet de "l'après". La star a déjà longuement réfléchi et veut que toutes les questions liées à son héritage soient réglées avant son départ, pour le bien-être de ses trois enfants. Il en parle dans le magazine "Gala".

Catherine Ceylac a eu droit à une interview sans filtre avec Alain Delon pour le magazine Gala dont il fait la couverture. À quelques jours de son hommage en grande pompe au Festival de Cannes le 19 mai 2019, l'icône française s'est livrée comme jamais, évoquant notamment sa famille et l'avenir. À 83 ans, il n'a pas peur de parler de sujets délicats comme les affaires de succession.

Alain Delon prépare l'avenir, mais pas avec n'importe qui : "C'est ma fille [Anouchka] qui sera l'exécutrice testamentaire. Elle le sait, même si elle n'aime pas trop qu'on en parle. Elle me croit immortel. Ce sera elle et personne d'autre. Non seulement, elle a ma confiance, mon amour, mais elle sait ce qu'elle veut et ce qu'elle fait. À 28 ans, c'est bien !" Très proche d'Anouchka Delon, comédienne de théâtre, il recevra d'ailleurs sa Palme d'honneur des mains de sa fille, avec qui il montera les marches. Ce n'est pas la première fois qu'il le fera puisqu'elle était à ses côtés en 2007 pour sa première fois sur la Croisette, puis en 2010. De plus, son fils cadet Alain-Fabien Delon, lui aussi acteur, avait confié à Point de vue cette année : "À ses yeux, j'ai l'impression que la relève est plus incarnée par ma soeur."

Une chose est certaine pour Alain Delon, il ne veut pas que sa disparition divise ses héritiers : "Je fais tout pour que ça n'arrive pas. Je ne voudrais pas que mes enfants se déchirent comme les Hallyday. Je prépare tout en ce moment. Il ne faudrait pas être pris par surprise. Tout sera réglé avant ma mort, que ça plaise ou pas. Si je ne le faisais pas, ce serait un déchirement, une guerre entre eux, j'en suis sûr." Cependant, il précise que sa propriété de Douchy, dans le Loiret, "partira" avant lui : "Personne n'aura les moyens de faire vivre Douchy."

Source www.purepeople.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article